Enrichir sa connaissance de l'artiste, Pablo Picasso, et de son œuvre. Des recherches pertinentes et inédites, des commentaires d’œuvres, des relations d'expositions, des publications de référence. Le Blog Atmosphérique

Blog Atmosphérique

Le portrait de Dora Maar (1937) au Musée Picasso Paris

Le 19 novembre 2014, catégorie : Le musée Picasso de Paris.

Pablo Picasso : Le portrait de Dora Maar, 1937. Musée Picasso Paris

Pablo Picasso : Le portrait de Dora Maar, 1937. Musée Picasso Paris

La photographe Dora Maar entre dans la vie de Pablo Picasso en 1936. A l’opposé de sa compagne d’alors, la blonde Marie-Thérèse, il perçoit Dora Maar comme une personnalité « kafkaesque ». « Pour moi c’est une femme qui pleure. Pendant des années je l’ai peinte en formes torturées, non par sadisme ou par plaisir. Je ne pouvais que donner la vision qui s’imposait à moi. C’était la réalité profonde de Dora. »
Très vite, Pablo Picasso représente le visage de Dora Maar partitionné de face et de profil, suggérant l’introspection, voire le déséquilibre. A l’inverse des rondeurs douces de Marie-Thérèse, Dora Maar est toute en lignes brisées, angles aigus et couleurs heurtées, ses ongles sont rouges et acérés sur de longues mains souples, son visage traité en reliefs marqués, ses cheveux sont sombres, ses grands yeux présentent un regard fixe au-dessus d’un corsage brodé et lacé dont les formes effilées font écho aux croix et quadrillages du fauteuil. Ces derniers, conjugués aux stries horizontales et verticales du fond, suggèrent en même temps que l’enfermement, un espace mental rétréci.
La représentation du visage de Dora Maar, d’abord en femme qui pleure, puis en femme-chien, puis en cadavre révèle aussi les sentiments de l’artiste vis-à-vis d’un monde qui va vers la guerre.