Enrichir sa connaissance de l'artiste, Pablo Picasso, et de son œuvre. Des recherches pertinentes et inédites, des commentaires d’œuvres, des relations d'expositions, des publications de référence. Le Blog Atmosphérique

Blog Atmosphérique

Massacre en Corée (1951) au musée Picasso Paris

Le 3 décembre 2014, catégorie : Le musée Picasso de Paris.

Pablo Picasso : Massacre en Corée, 1951. Musée Picasso Paris

Pablo Picasso : Massacre en Corée, 1951. Musée Picasso Paris

« Non la peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre offensive et défensive contre l’ennemi. » Dès 1914, la guerre figure en arrière fond de l’œuvre de Pablo Picasso et perdure jusqu’en 1963 au moment de la crise de Cuba avec la réalisation de « L’enlèvement des Sabines ». Pablo Picasso considérait que l’ensemble de sa peinture était en guerre.
A la fin de la seconde guerre mondiale, Pablo Picasso entre au parti communiste, un engagement qu’il considère comme la suite logique de son œuvre. Massacre en Corée tout comme La Guerre et La Paix réalisés en 1952 pour la chapelle de Vallauris sont d’inspiration populaire, peints dans un style figuratif très stylisé. Réalisé six mois après le début de la guerre de Corée, ce massacre imminent de femmes et d’enfants par des soldats lourdement armés et casqués renvoie aussi au Tres de Mayo de Francisco de Goya et à L’Exécution de Maximilien par Manet.